Agri53
Accueil > Actualités

« Nous sommes actifs pour que la Commission propose un maximum de mesures »

Pauline COLLET GASTINEL
Le 29/02/2016 à 12:10 I Soyez le 1er à déposer un commentaire

Interview de Xavier Beulin, président de la FNSEA

A la veille d’un salon de l’agriculture qui pourrait être difficile pour les représentants politiques, le président de la FNSEA fait le point sur les nombreux chantiers à traiter pour sortir l’agriculture de la crise.Le Commissaire européen à l’agriculture, Phil Hogan, a rencontré le Premier ministre et le ministre de l’Agriculture à Paris le 25 février, mais les décisions restent suspendues au prochain conseil agricole européen, le 14 mars.

Qu’attendez-vous de la Commission aujourd’hui ?
Xavier Beulin : J’ai redemandé au Commissaire européen un chiffrage des conséquences de l’embargo russe sur l’agriculture européenne, ce coût n’a jamais été estimé. Nous avons aussi demandé, c’est notamment l’objectif de la pétition que nous avons lancé avec UFC Que choisir, l’autorisation d’étiquetage de l’origine des produits transformés. Nous souhaitons enfin la mise en place de mécanismes de gestion de crise : relèvement des prix d’intervention sur le lait, limitation de la production de porcelets – avec compensation – pour désengorger le marché porcin, crédit export pour favoriser les exportations vers des destinations où les produits européens sont peut-être un peu trop chers aujourd’hui… Et je trouve que jusqu’ici, le Commissaire ne se montre pas très réactif face à la profondeur de la crise que traverse l‘agriculture européenne. C’est pourquoi j’ai redemandé au Premier ministre de faire preuve de fermeté, et il faut que le ministre de l’Agriculture pousse avec lui. La France est le premier pays producteur européen, ce qui nous donne une certaine responsabilité. J’ai rencontré un certain nombre d’homologues européens, les Néerlandais, les Belges, je vais rencontrer les Allemands, les Espagnols… Nous sommes très actifs pour que la Commission propose un maximum de mesures lors du prochain conseil agricole, le 14 mars, ce qui permettrait de les faire valider par une majorité de pays et non à l’unanimité comme c’est le cas lorsque c’est un des ministres qui la propose.

Alors que les négociations commerciales sont toujours en cours, un certain nombre d’enseignes annoncent des revalorisations de prix. Les producteurs vont-ils enfin obtenir le juste prix qu’ils demandent ?
X.B. : Ce qui remonte du terrain pour le moment, ce sont des demandes de baisse des prix de l’ordre de 5 à 9 %. Nous appelons chacun à prendre ses responsabilités, les distributeurs, les industriels et les coopératives qui doivent négocier âprement, la restauration hors domicile, qui doit cesser de faire du prix bas un des critères principaux de ses appels d’offre… L’initiative d’Intermarché pour garantir aux éleveurs de porc un prix plancher, va dans le bon sens, mais au niveau des négociations commerciales 2016, les enseignes doivent répercuter les consignes à leurs commerciaux car dans les box de négociation, ça ne se passe pas tout à fait de la même façon.

Ces derniers jours sont décisifs en particulier pour les producteurs laitiers.Face à cette crise profonde et de longue durée, arrivez-vous tout de même à envisager l’avenir ?
X. B. : Aujourd’hui, à la FNSEA, nous menons aussi un travail de fond sur l’orientation que l’on doit donner à nos filières. On ne réussira que si on partage nos objectifs avec nos partenaires, en amont mais surtout en aval. Dans ce cadre, il y a des initiatives intéressantes. Le fonds porcin en est un premier exemple : sur une durée de six mois, les collecteurs vont récupérer une contribution de leurs acheteurs via un pied de facture, pour redonner l’équivalent de 10 centimes par kg de porc à une association créée pour l’occasion et qui reversera les sommes aux producteurs. Deuxième exemple, la charte de valeur mise en place par la FNPL et qui, au-delà d’un papier à signer, reconnaît que la production de lait a un coût et que ce qui est valorisé sur le territoire national doit l’être au bon niveau, en dépit de ce qui peut se passer sur le marché international. Pour la viande bovine, un travail de segmentation du marché est également en cours, sur le cœur de gamme, qui représente de gros volumes. Il faut aussi saisir l’occasion de la crise pour préparer le long terme et faire progresser la compétitivité et le revenu des producteurs. En ce sens, la baisse des cotisations MSA que nous avons obtenue de Manuel Valls, 10 %, est exceptionnelle. Je comprends ceux qui me disent que cela ne répond pas au besoin immédiat de trésorerie, mais on prépare l’avenir. Je salue aussi l’annonce de la mise en place du Comité d’élaboration des normes et des réglementations, où la profession agricole sera représentée de façon paritaire. C’est une avancée majeure pour les années qui viennent. Enfin, nous allons nous remettre dans une norme européenne et sortir de la surtransposition.

Malgré ces mesures, l’accueil des responsables politiques au salon de l’agriculture risque d’être peu chaleureux cette année…
X. B. : Nous avons en effet quelques exigences vis-à-vis des femmes et des hommes politiques, à qui nous avons envoyé un questionnaire en leur demandant un certain nombre d’engagements. Mais nous souhaitons aussi profiter de ce salon pour prendre le temps d’échanger avec les visiteurs, et leur faire comprendre nos problématiques. Et en ce sens, quand je vois que notre pétition sur l’origine des viandes a obtenu plus de 6000 signatures en 24h, je suis plutôt optimiste.



   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri53.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Innov'action - méthanisation
19°
Mardi
27/06/2017
LAVAL
Météo
Plus de détails sur ma ville
AHUILLE
ALEXAIN
AMPOIGNE
ANDOUILLE
ARGENTON NOTRE DAME
ARGENTRE
ARON
ARQUENAY
ASSE LE BERENGER
ASTILLE
ATHEE
AVERTON
AZE
BAIS
BALLEE
BALLOTS
BANNES
BAZOUGERS
BAZOUGES
BEAULIEU SUR OUDON
BELGEARD
BIERNE
BLANDOUET
BONCHAMP LES LAVAL
BOUCHAMPS LES CRAON
BOUERE
BOUESSAY
BOURGON
BRAINS SUR LES MARCHES
BRECE
BREE
BRETIGNOLLES LE MOULIN
CARELLES
CHAILLAND
CHALONS DU MAINE
CHAMMES
CHAMPEON
CHAMPFREMONT
CHAMPGENETEUX
CHANGE
CHANTRIGNE
CHARCHIGNE
CHATEAU GONTIER
CHATELAIN
CHATILLON SUR COLMONT
CHATRES LA FORET
CHEMAZE
CHEMERE LE ROI
CHEVAIGNE DU MAINE
CIGNE
COLOMBIERS DU PLESSIS
COMMER
CONGRIER
CONTEST
COSMES
COSSE EN CHAMPAGNE
COSSE LE VIVIEN
COUDRAY
COUPTRAIN
COURBEVEILLE
COURCITE
CRAON
CRENNES SUR FRAUBEE
CUILLE
DAON
DENAZE
DESERTINES
DEUX EVAILLES
ENTRAMMES
EPINEUX LE SEGUIN
ERNEE
EVRON
FONTAINE COUVERTE
FORCE
FOUGEROLLES DU PLESSIS
FROMENTIERES
GASTINES
GENNES SUR GLAIZE
GESNES
GESVRES
GORRON
GRAZAY
GREZ EN BOUERE
HAMBERS
HARDANGES
HERCE
HOUSSAY
IZE
JUBLAINS
JUVIGNE
L HUISSERIE
LA BACONNIERE
LA BAROCHE GONDOUIN
LA BAZOGE MONTPINCON
LA BAZOUGE DE CHEMERE
LA BAZOUGE DES ALLEUX
LA BIGOTTIERE
LA BRULATTE
LA CHAPELLE ANTHENAISE
LA CHAPELLE AU RIBOUL
LA CHAPELLE CRAONNAISE
LA CHAPELLE RAINSOUIN
LA CROIXILLE
LA CROPTE
LA DOREE
LA GRAVELLE
LA HAIE TRAVERSAINE
LA PALLU
LA ROE
LA ROUAUDIERE
LA SELLE CRAONNAISE
LAIGNE
LANDIVY
LARCHAMP
LAUBRIERES
LAUNAY VILLIERS
LAVAL
LE BIGNON DU MAINE
LE BOURGNEUF LA FORET
LE BURET
LE HAM
LE HORPS
LE PAS
LE RIBAY
LES CHAPELLES
LESBOIS
LEVARE
LIVRE
LOIGNE SUR MAYENNE
LOIRON
LONGUEFUYE
LOUPFOUGERES
LOUVERNE
LOUVIGNE
MADRE
MAISONCELLES DU MAINE
MARCILLE LA VILLE
MARIGNE PEUTON
MAYENNE
MEE
MELLERAY LA VALLEE
MENIL
MERAL
MESLAY DU MAINE
MEZANGERS
MONTAUDIN
MONTENAY
MONTFLOURS
MONTIGNE LE BRILLANT
MONTJEAN
MONTOURTIER
MONTSURS
MOULAY
NEAU
NEUILLY LE VENDIN
NIAFLES
NIORT LA FONTAINE
NUILLE SUR OUETTE
NUILLE SUR VICOIN
OISSEAU
OLIVET
ORGERES LA ROCHE
ORIGNE
PARIGNE SUR BRAYE
PARNE SUR ROC
PEUTON
PLACE
POMMERIEUX
PONTMAIN
PORT BRILLET
POULAY
PRE EN PAIL
PREAUX
RENAZE
RENNES EN GRENOUILLES
RUILLE FROID FONDS
RUILLE LE GRAVELAIS
SAINT AIGNAN DE COUPTRAIN
SAINT AIGNAN SUR ROE
SAINT AUBIN DU DESERT
SAINT AUBIN FOSSE LOUVAIN
SAINT BAUDELLE
SAINT BERTHEVIN LA TANNIERE
SAINT BRICE
SAINT CALAIS DU DESERT
SAINT CENERE
SAINT CHARLES LA FORET
SAINT CHRISTOPHE DU LUAT
SAINT CYR EN PAIL
SAINT CYR LE GRAVELAIS
SAINT DENIS D ANJOU
SAINT DENIS DE GASTINES
SAINT DENIS DU MAINE
SAINT ELLIER DU MAINE
SAINT ERBLON
SAINT FORT
SAINT FRAIMBAULT DE PRIERES
SAINT GAULT
SAINT GEORGES BUTTAVENT
SAINT GEORGES LE FLECHARD
SAINT GEORGES SUR ERVE
SAINT GERMAIN D ANXURE
SAINT GERMAIN DE COULAMER
SAINT GERMAIN LE FOUILLOUX
SAINT GERMAIN LE GUILLAUME
SAINT HILAIRE DU MAINE
SAINT ISLE
SAINT JEAN SUR ERVE
SAINT JEAN SUR MAYENNE
SAINT JULIEN DU TERROUX
SAINT LAURENT DES MORTIERS
SAINT LOUP DU DORAT
SAINT LOUP DU GAST
SAINT MARS SUR COLMONT
SAINT MARS SUR LA
SAINT MARTIN DE CONNEE
SAINT MARTIN DU LIMET
SAINT MICHEL DE FEINS
SAINT MICHEL DE LA
SAINT OUEN DES TOITS
SAINT OUEN DES VALLONS
SAINT PIERRE DES LANDES
SAINT PIERRE DES NIDS
SAINT PIERRE LA COUR
SAINT PIERRE SUR ERVE
SAINT PIERRE SUR ORTHE
SAINT POIX
SAINT QUENTIN LES ANGES
SAINT SAMSON
SAINT SATURNIN DU LIMET
SAINT SULPICE
SAINT THOMAS DE COURCERIERS
SAINTE GEMMES LE ROBERT
SAINTE MARIE DU BOIS
SAINTE SUZANNE
SAULGES
SENONNES
SIMPLE
SOUCE
THORIGNE EN CHARNIE
THUBOEUF
TRANS
VAIGES
VAUCE
VAUTORTE
VIEUVY
VILLAINES LA JUHEL
VILLEPAIL
VILLIERS CHARLEMAGNE
VIMARCE
VOUTRE
Les unes Agri53
Journal du 23/06/17Journal du 15/06/17Journal du 08/06/17Journal du 02/06/17Journal du 29/05/17Journal du 18/05/17Journal du 11/05/17Journal du 04/05/17Journal du 27/04/17
S'abonner au journal
http://www.sanelevage.fr/

La question de la semaine

Constatez-vous des dégâts d'oiseaux sur vos semis ?

Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Youtube
Agri53

Agri53
Parc Technopole, rue Albert Einstein
BP 36135 Changé, 53000 Laval
Téléphone : 02 43 67 38 60